Alors que nous ressortons bonnets et écharpes, une jolie fleur froufroutée fait éclater ses pétales au nez et à la barbe du froid de l’hiver. Quand ses consœurs se protègent du premier gel, fière et dédaigneuse, autant que largement fournie comme pour mieux résister au vent sous ses couches voluptueuses, la renoncule fait l’hiver comme l’hirondelle fait le printemps.

Description et symbolique

Du haut de ses 45cm de haut, la renoncule pousse naturellement au sud de la Méditerranée, de la Crête jusque dans le Var par chez nous, entre l’hiver et le printemps. Appréciée pour son côté foisonnant, on la retrouve dans une multitude de couleurs, allant des plus claires aux plus vives. De toutes tailles et de tous volumes, elle reste charnue dans tous les cas, telle une petite grenouille dont elle tire son nom en latin (« rana »).

Vous êtes charmante mademoiselle !

Promis, rien à voir avec un compliment lancé par un vieux lourd à la sortie d’une boite de nuit. Le message de la renoncule est le plus beau compliment que l’on puisse faire à demi mot pour exprimer son coup de foudre instantané à une jolie fille. Et suivant la couleur, l’intensité des sentiments suivra. Rouge pour un amour véritable, rose pour un premier émoi plus timide. A vous de choisir !

Entretien et culture

Si la renoncule sait percer la neige pour naître en plein hiver, la maintenir dans son jardin est une autre histoire. Il faudra vous armer de patience ou avoir deux mains vertes. Séduisante, peut-être, facile, pas du tout ! Comme toute téméraire qui se respecte, il faudra la cocooner… au froid. Pas plus de 14° pour faire pousser vos renoncules en pot au risque de ne jamais profiter de leurs pétales à foison et vous retrouver avec des petites fleurs toute chétives.  Puis arrosez la allégrement sans oublier de vider sa soucoupe pour éviter la stagnation de l’eau et donc la pourriture de la plante. En jardin, la tache sera bien plus aisée. Veillez à espacer les plans (la racine de la renoncule pousse sous forme de griffes) d’au moins 10 cm, plantez les à 5 cm sous la terre, arrosez une fois par semaine et laissez la magie opérer.

En fleur coupée, la renoncule mérite aussi un traitement de faveur. Un peu comme une jolie fille que l’on ne voudrait pas brusquer, après tout !  Et si vous y arrivez, vous pourrez en profiter au moins 3 semaines ! Pour cela, n’oubliez pas de changer régulièrement son eau (environ tous les trois jours) et pensez à maintenir un vase toujours bien propre. Recouper les tiges (laiteuses, attention les doigts !) et si vous voulez allez au bout des choses, vous pouvez également cautériser le bout de la tige en la passant sous une flamme.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *